+32 (0) 81 20 66 23 info@neurolead.net

Comment utiliser la vision peut vous aider à gérer positivement la crise du Covid-19?

La Vision est un levier puissant de votre Leadership Positif pour maintenir la motivation, l’équilibre émotionnel et l’état d’esprit constructif de vos collaborateurs.Nous vous proposons plusieurs pratiques concrètes pour la mettre en œuvre.

Notre modèle de leadership positif

C’est quoi la vision ?

Tout le monde a besoin de regarder vers où il va. La Vision prend ici deux sens que vous allez influencer en tant que leader :

  • La Vision, c‘est classiquement ce que l’on regarde, la destination motivante du voyage dont vous êtes le guide, la mission, l’objectif, la direction et le chemin. C’est votre « pourquoi » et ensuite votre « comment ». C’est le GPS de votre équipe.
  • Mais la Vision, c’est aussi comment on regarde, notre manière de voir les choses, les lunettes et les filtres que nous mettons pour percevoir notre réalité, interpréter la situation et envisager le voyage. Sous l’éclairage des neurosciences on parlera d’une part de notre vision « automatique » (ou limbique, émotionnelle, intuitive, impulsive, rapide, Système 1, etc.) articulée autour de notre personnalité, de nos expériences, de notre système de valeurs, de nos biais cognitifs, de nos raccourcis mentaux, et on parlera d’autre part de notre vision « adaptative » (ou préfrontale, réfléchie, rationnelle, plus lente, Système 2, etc.) articulée autour de nos capacités à être curieux, à prendre du recul sur les choses, à être nuancés dans nos évaluations, à réévaluer nos interprétations, à remettre en cause nos a priori et à réfléchir pour trouver la meilleure solution.

Comment utiliser la Vision pour influencer positivement la Motivation ?

L’Homo Sapiens  ne porte pas son nom par hasard. Nous sommes tous neurologiquement câblés pour « faire du sens » à tout prix. Le rôle premier de la Vision que vous proposez est donc de donner du sens à l’action.

Le cerveau humain déteste avant tout l’incertitude. Si vous ne proposez pas un sens à l’action (ou à l’inaction), le cerveau de vos équipiers en « inventera » un par défaut, pour occuper le vide : « C’est sûrement parce que… S’il ne nous dit rien ça veut dire queEst-ce que ça vaut le coup ?…».

La crise du coronavirus vient questionner nos équipes à au moins trois niveaux:

  1. Elle augmente dramatiquement le niveau d’incertitude et donc de stress : « que va-t-il se passer ?».
  2. Quel est le sens de ce que je fais et de la manière de le faire ?
  3. Comment me concentrer sur l’essentiel? C’est-à-dire ce qui a le plus de sens.

Concrètement :

  • Plus que jamais, la première question à poser et à répondre est « Pourquoi? ». Commencez toutes vos interactions, vos demandes ou vos suggestions par adresser le « pourquoi » , soit en proposant une réponse, soit en discutant ensemble de la réponse et du sens possible de l’action. Inspirez-vous de la puissance du sens qui anime les gens qui travaillent actuellement dans nos magasins d’alimentation, dans nos maisons de repos ou dans nos hôpitaux. C’est le « pourquoi » qui leur donne le courage d’affronter la crise et les risques encourus, rien d’autre.
  • La crise nous met tous en mode « plan catastrophe». Les ressources disponibles et mobilisables sont beaucoup plus limitées que d’ordinaire, donc concentrez-vous sur l’absolument essentiel et reportez tout le reste. Expliquez pourquoi c’est essentiel. Et comme vous n’avez pas la science infuse, discutez-en avec vos équipiers, pour les engager à générer cette vision et dégager ensemble des priorités claires. Inspirez-vous des équipes de soins intensifs qui tous les jours débriefent les événements, échangent des explications et discutent ensemble les priorités pour la suite.
  • Balisez le terrain autant que possible. Réduisez l’incertitude ou les malentendus chaque fois que vous le pouvez. Imaginez vos collègues pour la plupart chez eux, en train de jongler entre le télétravail, les enfants, l’organisation familiale et logistique et qui cherchent les informations utiles pour s’adapter. Assurez-vous plutôt deux fois qu’une que vos messages sont suffisamment fréquents, spécifiques, clairs et précis sur les objectifs, les actions et les moyens.

Comment utiliser la Vision pour susciter des Emotions et Sentiments positifs?

Dans les circonstances anxiogènes actuelles, c’est presque un gros mot que d’oser parler de sentiments positifs. Et pourtant tout le monde en a besoin prioritairement pour retrouver un certain équilibre émotionnel et une perspective. Une des manières les plus puissantes est de se connecter à nos valeurs communes. Dans une équipe, le Leader est l’architecte des valeurs, c’est-à-dire de ce qui est valorisé, de ce qui est considéré comme « bien » ou « mal » par un groupe. Nous prenons environ 35.000 décisions par jour, dont 34.900 en mode « pilote automatique », soit pilotées par nos habitudes, soit pilotées par nos valeurs.

Les valeurs c’est ce qui est important pour nous, ce qui nous guide puis nous rend fiers, satisfaits, enthousiastes, engagés, alignés, solidaires.

Concrètement :

  • Rappelez à chaque occasion les valeurs de votre organisation qui animent vos suggestions, interactions, demandes ou décisions. C’est votre boussole collective indispensable dans la tempête.
  • Reliez la situation actuelle à vos valeurs prioritairesquelle que soit la manière dont vous les exprimez: « sauvez des vies », « nourrir la population », « sauvegarder la pérennité de l’entreprise », « solidarité », «créativité », « l’esprit-client », « servir »… La question à adresser est de voir « comment être fidèle à nos valeurs dans ces circonstances de crise ». Quelques exemples applicables si votre valeur est :
    • Le respect, déterminez ensemble une manière respectueuse d’appeler vos collègues qui sont à la maison, par exemple en prévenant à l’avance, en convenant de certaines heures, etc.
    • La Sécurité, mettez-en place les précautions et le matériel nécessaire (regardez les protestations actuelles sur le manque de masques ou de gants).
    • La collaboration, déployez un outil et un processus de collaboration à distance pour que personne ne soit isolé.
    • La créativité, donnez à vos équipiers plus d’autonomie par rapport aux procédures ordinaires et acceptez avec confiance qu’ils inventent leurs solutions adaptées. Etc.
  • Faites-en sorte que vos décisions individuelles ou collectives passent le test de vos valeurs : «quelles valeurs devraient guider notre choix avant de prendre cette décision ?», «  A quoi ressemblerait un comportement qui respecte nos valeurs, dans cette circonstance ? », « Est-ce que ce que nous sommes en train de proposer/décider correspond à nos valeurs ?».

Comment utiliser la Vision pour développer un Etat d’esprit adaptatif ?

La crise du coronavirus amène une masse inédite de nouveauté et de complexité. Vos valeurs vous amèneront le meilleur de votre intelligence automatique. Même si c’est nécessaire, ce n’est pas suffisant. L’intelligence automatique – nos habitudes, expériences, personnalités, valeurs – est équipée pour naviguer dans des contextes simples ou connus. En dehors de ceux-ci, elle nous stresse.

Faire face à l’inconnu et à la complexité sans perdre la tête nécessite impérativement le renfort de votre intelligence adaptative. Celle-ci est soutenue principalement par votre cortex préfrontal.

Concrètement :

  • Faites réfléchir vos collaborateurs et collègues: donnez-leur des éléments de réflexion, des données, des exemples. Puis posez-leur des questions ouvertes calibrées: « Qui a une idée ? Quelles sont vos expériences sur… ? Comment voyez-vous les choses ? Que proposez-vous pour améliorer l’idée de François ? Faisons deux colonnes : quels sont les inconvénients et les avantages ? Quelles alternatives pouvons-nous comparer ? »
  • Stimulez leur Growth Mindset, c’est à dire un état d’esprit de développement: Au fond, si nous prenons du recul, la plupart des choses importantes que nous avons apprises dans la vie et qui nous ont fait grandir sont issues d’un moment de crise que nous avons relevé comme un défi, d’une difficulté que nous avons envisagée comme une opportunité, d’un problème que nous avons transformé en solution. L’idée ici est la même : acceptez que vos collaborateurs expriment leurs craintes et leurs frustrations, mais ensuite, demandez-leur quelle opportunité se révèle derrière cette menace. Qu’est-ce que nous apprenons de l’épisode ? Qu’est-ce que ça nous permet de développer ?

Actuellement par exemple, j’entends beaucoup de nos clients qui sont fiers d’avoir profité du confinement pour former des commerciaux par e-learning pendant le temps libéré, ou d’avoir déployé d’urgence des solutions de collaboration à distance efficaces. Et ça leur donne des idées pour la suite. Face à la même situation, fixer son attention sur les inconvénients du confinement ou sur les opportunités de développer la collaboration à distance, ou la solidarité, ou de nouvelles solutions est un choix. Amenez-les à choisir l’option des opportunités.

  • Boostez la créativité « out of the box»: à situation de crise, solutions de crise ! La situation que nous vivons ne peut pas se résoudre avec des solutions minimalistes ni des évolutions incrémentales. Il faut de vraies ruptures. Le but n’est pas de réduire la durée pour avoir les résultats du test Covid-19 de 2 jours à 1,5 jours, mais de créer un test efficace en 1 heure comme c’est en train d’être fait dans une entreprise française. Ce n’est pas de déployer un système de collaboration à distance en 3 mois, mais en 10 jours. Cela porte un nom : Breakthrough Strategy, et ça m’a toujours fasciné. Je me souviens avoir piloté en même temps le déménagement d’une banque et la migration complète de son système informatique sur de nouveaux postes de travail ; lorsque j’ai demandé à mes équipes de me préparer un plan de déploiement, elles m’ont proposé de fermer la Banque pendant 9 jours ! Mais quand je leur ai dit que nous ne fermerions que du vendredi 17h au lundi 8h pour continuer à servir nos clients, elles ont trouvé comme par magie des solutions inhabituelles et tout à fait originales pour le faire en un seul week-end ; le dimanche soir nous étions épuisés mais fiers de notre créativité, autour d’un casier de bières pour célébrer la réussite.

Les crises sont des moments où l’on arrête de perfectionner la bougie et où l’on invente l’ampoule. Demandez à vos collaborateurs de venir avec des idées radicalement « out of the box », nouvelles, audacieuses. Accueillez-les avec intérêt et encouragement. L’une d’entre elle fera la différence.

 

Nous allons tous nous adapter, tôt ou tard, facilement ou difficilement, individuellement et collectivement à cette pandémie.

Et nous allons en apprendre beaucoup.

Ces apprentissages changeront nos vies.

Ça dépendra de nos choix.

Influencer la Vision de vos collaborateurs, c’est guider ces choix.

Et vous ? Après avoir lu cet article, quelles actions allez-vous prendre pour influencer la Vision de vos collaborateurs ?  

NeuroLead vous propose cette nouvelle petite goutte d’eau dans la mer pour vous y aider.

Prochain article : la Motivation

 

Pour plus d’information:

Neurolead

patrick.goffart@neurolead.net

Pin It on Pinterest

Share This